Hydrotherapy Hydro-Colonic Colon Irrigation english link

Hydrotherapie

Lucie Courchesne

LE DÉROULEMENT D'UNE SÉANCE D'HYDROTHÉRAPIE

Tout d'abord, le thérapeute prend le temps d’interroger le patient sur son état de santé, ce qui permet d’établir un premier contact avec la personne et de déterminer s'il existe des contre-indications. L'hygiéniste prend soin aussi de lui expliquer le déroulement de la séance pour créer un climat de confiance.

 

Si possible, juste avant la séance, la personne vide sa vessie pour être plus à l’aise durant le traitement.  Le matériel est usage unique.

Le client insert lui-même la canule.

 

L'hygiéniste effectue des bains successifs du gros intestin, avec de l'eau pure à température du corps, soit 37 degrés Celsius.  Un massage abdominal est effectué tout au long de la séance permettant  de détendre le client.

 

 Après la séance, le client va évacuer le résidu d'eau et de matières à la toilette. Un supplément de bactéries par voie buccale est aussi fortement recommandé.

 

Les séances subséquentes sont établies selon les besoins de chaque personne.

 

LES BIENFAITS

 

Parmi les bienfaits de l'hydrothérapie du côlon, on retrouve :

 Grande sensation de bien-être grâce à l'évacuation des déchets de l'intestin

 

UN PEU D'HISTOIRE

 

L'hydrothérapie du côlon est une pratique très ancienne qui n'est pas encore bien connue et acceptée dans notre civilisation.

 

On peut observer dans l'histoire de la médecine que toutes les médecines traditionnelles considèrent qu’un bon fonctionnement intestinal joue un rôle primordial dans la santé.

 

L’irrigation du côlon a fait son apparition en Égypte il y a cinq mille ans. En Grèce, les anciens utilisaient des méthodes d'irrigation du côlon. En Inde, on avait recours aux douches rectales et massages abdominaux et, en Chine, pour soulager l’intestin, on employait des plantes régulatrices et des vermifuges.

 

Hippocrate, père de la médecine, et Galien utilisaient également l’hydrothérapie du côlon dans leurs programmes de soins.

 

Selon certains, en Orient, l'une des définitions « du sage » pour Bouddha était « un homme dont le cölon est sain ».

 

De nombreux yogis, comme les adeptes du Hatha Yoga, connaissent aussi les méthodes de purification intestinale externe, comme les lavements au café ou encore les douches rectales autrefois pratiquées avec une calebasse et un bambou, où l'eau était aspirée par des contractions abdominales particulières.

 

En France, c'est Ambroise Paré qui prônait les vertus des lavements intestinaux. Catherine Kousmine a pour sa part préconisé l'utilisation de méthodes d'évacuation intestinale dans le maintien de la santé et du système immunitaire.

 

En Angleterre, le Dr Siewert aurait formé plusieurs thérapeutes hygiénistes du côlon. La princesse Diana a déclaré avoir eu recours à cette technique, ce qui a eu pour effet de populariser l'hydrothérapie du côlon auprès des Anglais.

 

Chez nos voisins américains, le Dr Bernard Jensen ainsi que Norman Walker ont été des chefs de file en informant la population américaine des bienfaits de l'irrigation du côlon et en en faisant la promotion.

 

Plus près de nous, le Dr Albert, dans ses émissions de radio, informait la population au sujet de cette technique pour le moins controversée. Il a d'ailleurs prôné toute sa vie la « loi du gros bon sens ».

 

D'hier à aujourd'hui, la notion de l'hygiène générale a bien progressé. L’hygiène des mains a permis de contrer plusieurs maladies épidémiques. L’hygiène dentaire fait aujourd’hui partie intégrante de nos habitudes de vie et a contribué à l'amélioration de la santé dentaire et digestive.

 

Maintenant pouvons-nous espérer que l'hygiène intestinale occupe une place de choix dans le maintien de notre santé ?

 

Contactez-nous

Lucie Courchesne

2266A ave Girouard

Montreal Quebec, H4A 3C3

Téléphone: 514-935-7500

Cliquez ici pour envoyez un courriel


© Droit d'auteur :Lucie Courchesne 2020